vendredi 1 juin 2007

Demain, je tue mon père.

Le "meurtre" symbolique permet de se libérer, sans violence, de l'emprise dominante d'un personne possédant sur vous un ascendant psychologique.

La symbolisation du meurtre pourra se matérialiser de différentes façons.
Il n'est d'ailleurs, ni utile, ni nécessaire et même tout à fait déconseillé, que la "cible" soit mise au courant de son propre "meurtre" symbolique.

Exemple de meurtre "symbolique" :
Bruler une photo de la personne, détruire un objet portant son nom, etc ...

Bien sur l'avantage avec ce type de meurtre, c'est qu'une fois délivré de l'emprise par la grâce de son effet libérateur, une action de nature opposée pourra à l'avenir ressusciter, tel le phœnix, la victime "symbolique".