samedi 29 mars 2008

L'oeïl



Portraits de femmes en une ligne

Anne, la petite âme grease,
Aurore, le corps serre d'or à l'orée du beau A
Bissecta, un poison licencieux,
Caro, ton cœur veillant pique mon trèfle aux 4 feuilles,
Cécile, une île pour elle,
Christine, la victime "in",
Ghislaine, la douce enfance en petite laine,
Invee, l'envie de vi(e),
Juliette, un p'tit secret, une oubliette,
Laurianne, la mémoire d'Est,
Lazy, she's his baby girl,
Marie, le bon sein est loi,
Nadia, ah ... Nadia,
Nora, l'aura dorée,
Pascale, la fleur du mâle,
Patricia, la toutoute 1ère fois,
Paule, quand l'amer âme erre en mère,
Stéphanie, la petite s'ennuie toute seule au nid,
Taheyyâtt, mélancolchique danse les prés,
Trinité, l'Ombre mise en lumière,
Vanessa, l'En-quête,
Véronique, la cotaquine,

jeudi 6 mars 2008

Je suis ...

Je suis telle la feuille,
ballotée par l'océan dans la tempête,
qui se sent alors agréablement happée dans l'intérieur tranquille et douillet d'une baleine géante.
- A la faveur du grand large -

Je suis tel le petit oiseau,
blotti sous l'aile de sa mère,
qui se prend à devoir sortir dans le froid glacé de l'hiver.
- Elevé sous la mère -

Je suis tel le vent
qui soufflant sur la plaine
se prend d'amour pour la montagne.
- Le vent s'élève -

Je suis tels les pieds,qui malmenés,
après des jours de marche, s'approchent de l'arrivée
mais doivent alors s'en retourner,
parce qu'un ami, il faut aller chercher.
- Que serais-je sans toi -

Je suis tel l'amant
Qui, à travers les siècles a cherché son aimée
Pris pour elle tant de mondes,
La trouve, juste ... à la fin,
Quand il veut renoncer.
Et qu'elle lui demande d'en créer de nouveaux.
- Veux tu s'il te plait, me laisser mourir en paix -

Je suis comme le temps
vivant, mourant à chaque pas
Seul et pourtant
... dans tes bras.
- Je t'aime -

Je suis ...
ton âme.
tu es ...
le monde
il est ...
tard, très tard.
bientôt, il te faudra choisir :
rester, ...
ou bien
partir.
- ? -

Le prétendant au trône

je choisis les milles choix
ceux qui me donnent tous les choix
je choisis la liberté d'avoir tous les choix
je choisis mes choix

Le testament
Alors, tu seras moi
Un nouveau dieu
Je te lègue tout
Au revoir,
Et même adieu.

lundi 3 mars 2008

Poivrot vert

Je vous aime bien
Sans rire,
Mais bon, sans plus non plus.
Je vous aime bien
Alors quoi, ne m'laisser pas tomber comme un vieille chaussette mal repassée.
On a passé des belles soirées à rire et à chanter
à disserter des heures entières, sans s'emmerder.
Enfin, on était bien quoi.
Alors quoi, ne regardez pas ailleurs quand j'vous bois trouble
Ben oui, je bois (ndlr : pas moi, lui)
Je bois trouble comme quand je suis enrubbé
Mais vous savez, j'ai le vert gai comme un pinson au printemps.
Alors quoi, faites pas la gueule de boa,
Puisque J'vous dit que j'vous aime pas ... coi.

dimanche 2 mars 2008

Le psychopathe

Psychopathie, la maladie du siècle ?

"Aimable", "Charmant", "Intelligent", "Actif", "Impressionnant", "Inspirant confiance", et "Un grand succès auprès des femmes": Ce sont les sortes de descriptions utilisées constamment par les célèbres études de cas de psychopathes. Ils sont aussi, bien sûr, "irresponsables", "auto-destructifs", et similaire. Ces descriptions éclairent les grandes frustrations et énigmes qui entourent l'étude de la psychopathie.

Les psychopathes semblent avoir en abondance les véritables qualités les plus désirées par les personnes normales. La confiance en soi tranquille du psychopathe semble presque comme un rêve impossible et est généralement ce que les gens "normaux" cherchent à acquérir quand ils participent à des cours d'assurance de soi. Dans beaucoup de cas, l'attirance magnétique du psychopathe pour les membres du sexe opposé semble presque surnaturelle.

De nos jours, il y a une véritable explosion de rapports de nos lecteurs sur leurs expériences avec des individus qu'ils ont rencontrés dans les domaines de "recherche alternative", aussi bien que dans les interactions générales de leurs vies. Ce qui est si choquant est le nombre de tels individus qui doit exister, basé sur ces rapports. Ce n'est pas simplement un événement occasionnel, ça semble être presque une pandémie!

Notre monde semble avoir été envahi par des individus dont l'approche de la vie et de l'amour est si drastiquement différente de ce qui a été la norme établie pendant très longtemps que nous sommes mal préparés à traiter avec leurs tactiques de ce qui peut être appelé le "mensonge plausible".

Nous pouvons même voir que cette philosophie du "mensonge plausible" a rattrapé les domaines légaux et administratifs de notre monde, les déviant vers des machines dans lesquelles les êtres humains avec de réelles émotions sont détruits.

En savoir plus :
Un état naturel de la psychopathie
Dossiers sur les maladies mentales