dimanche 27 avril 2008

Johnny be god


Il serait dur d'être un humain
Que dire alors d'être un dieu ?
Le bonheur n'est pas pour tes mains
Juste, quelques étoiles aux cieux.

mercredi 23 avril 2008

Tumeur principale

La « tumeur principale », c’est le manque d'amour et de reconnaissance et ses conséquences qui grugent nos émotions, notre psychisme. « Plusieurs personnes souffrent de carences affectives provoquées par l'abandon, le rejet, la surprotection. La peur, la honte et la culpabilité sont les fruits de cette récolte. Affligées de ces souffrances profondes et tenaces, ces personnes développent une soif d'attachement démesurée, une dépendance affective compulsive, un sentiment d'infériorité et d'inutilité. Puis elles développent toutes sortes de mécanismes et de modes de vie pour tenter de compenser sinon d’engourdir ce dérèglement. »

Changer

Pour ma part, il y a trois choix : subir, mourir ou changer. « J'ai choisi de changer. C'est à ce moment que débute la longue recherche de "qui je suis", c'est-à-dire de la découverte de moi-même, de mon identité profonde. Cette quête progressive conduit à la prise en charge et la responsabilisation face à mon propre vécu et au passage à l'action pour transformer mon mal-être en bien-être.

Le message

Parfois un mot, une phrase ou une simple image, peut provoquer une ouverture et l'élargissement de la conscience chez une personne. Est-ce que cela est toujours synchronisé pour se produire lors d’un rendez-vous chez le ou la thérapeute ? Pas vraiment. Le chemin de la responsabilisation qui mène à la liberté d’être intérieure est parsemé d’imprévus. D’où un guide qui peut aider les gens à mieux comprendre, tout en continuant à avancer.

Toute quête intérieur conduit à la responsabilité de soi. Et celle-ci active un processus de changement et de transformation de soi qui conduit à des comportements adaptés et induit dans votre existence l’acceptation de soi, l’amour de soi, l’intuition, le plein potentiel créateur, le discernement, la communication relationnelle authentique, le lâcher-prise, la quête spirituelle et la plénitude de son être. « Pour prendre la route de la découverte de soi, il existe plusieurs moyens mais il faut commencer par l'engagement personnel. C’est à cet engagement auquel convie ce livre : Devenez votre propre thérapeute. La lecture de ce volume vous propose une quête à la découverte des trésors insoupçonnés que recèle votre véritable moi. Il s'agit d'une réelle aventure avec sa part de rebondissements et, surtout, de grandes satisfactions ».

Source et en savoir plus : Ginette Plante - Devenez votre propre Thérapeuthe - Editions Quebecor

dimanche 13 avril 2008

Le manifeste d'Adam

Adam, symbole du 1er homme moderne occidental, est mort une première fois lors de sa transmutation en homo-sapiens. Un "sapiens" qui se voulait en phase de libération / rupture d'avec sa mère nature et de ses divinités païennes.

Adam lors de sa 1ère mort "tue" sa mère et avec elle, la relation qu'il a avec son environnement. Avec Adam, l'homme n'est plus une partie du tout en harmonie avec les éléments, mais au centre de sa création / libération.

La deuxième mort d'Adam, survient avec la conséquence de cette déconnection, mais aussi avec la conscience libératrice des innombrables connaissances qu'il en a retirée.

Adam, aurait-il réussi dans sa volonté de se couper du cordon ombilicale nourricier ? - Certains sont assez "riches" ou inconscients pour le penser et ont même tenté de nous faire partager leurs croyances.
Or, la terre est une planète vivante dont la complexité et la richesse systémique n'ont jamais été ne serait-ce que suffisamment approchées pour croire à la possibilité d'une réelle indépendance. Et ..., si coupure il y a, les chances de survie de l'humanité sont si minces que très peu nombreux sont ceux qui auront la possibilité de perdurer.

Donc oui, Adam en tant qu'être "intermédiaire" va mourir une deuxième fois et peut-être même définitivement - il n'aurait été qu'une étape de transition dans la quête de perfection de l'évolution.

Alors que va-t-il advenir après la mort d'Adam, identité 1ère à être véritablement individualisée ? et que vont devenir ses 1001 descendants ?

En fait, tout va dépendre de la volonté / prise de conscience de ses multiples rejetons à re-construire suffisamment leurs liens tout en renouant avec le feu mâle naturel aujourd'hui perdu.

Dans la "motivation" nécessaire pour cette tache oh combien pharaonique, beaucoup passe par la renaissance/reconquête de Lilith, compagne initiale d'Adam, bannie par un clergé machiste.

Alors, chère et fraternelle # ID, à moi de te poser une question : comment, en ces temps troubles, se porte ta volonté/capacité à supporter/dépasser cette deuxième mort originelle ? - Veux tu encore te battre ou bien vas tu laisser ta place, dans le nouveau monde, au destructeur ?

PS : pour répondre à ta question, bien sur, que nous mourrons plusieurs fois - à chaque instant, un nouveau moi nait/meurt.
Mais, il y a des morts particulièrement significatives quand tu franchis brusquement des paliers de conscience qui remettent en question tout un réseau de certitudes/repères.

mercredi 2 avril 2008

Korigan

Déclinaisons affines
s'interceptent.


À la citadelle d'Orphée,

Laure croise le fer,

Trace un réveil de plomb.







crédit image : Junko Kitano

Oeufs brouillés on the road again.

Mon amour,

Ce matin encore, je suis reparti sur le chemin douloureux de la quête.
Pour toi, j'ai plongé mon cœur aux confins du néant, à la recherche de ce qui pourrait nourrir d'espoir.
Et comme à chaque fois, je n'ai trouvé que ton visage, dans le miroir au bout du chemin.
Alors, encore une fois, je t'en prie, viens, n'attends plus.
Prends moi la main et avançons, que je n'ai plus à te chercher, ni toi, à m'attendre.